Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Élections

« Une grossesse non désirée ne peut pas être une cause de non-responsabilité des parents », ministre de la Justice

Praia, 16 juil(Inforpress) – La ministre de la Justice, Joana Rosa, a défendu que les grossesses non désirées ne peuvent pas être une cause de non-responsabilité des parents et qu’ils devraient, à la naissance, donner la personnalité juridique en donnant un nom à leurs enfants.

Joana Rosa, qui a pris la parole jeudi lors de l’acte de clôture de la 1ère phase du projet intitulé «Création de conditions dans le ministère public pour la conclusion des processus d’enquête non officielle et d’enquête sur la paternité/maternité», promue par le bureau du procureur général et le Fonds des Nations Unies pour l’urgence internationale pour l’enfance (UNICEF), a également averti que la responsabilité des parents ne devrait pas se limiter à l’attribution d’un nom, mais aussi, dans la prise en charge de leurs responsabilités, de leurs devoirs parentaux.

« Cette formation qui touche maintenant à sa fin, parrainée par l’Unicef, a une valeur indescriptible car il n’est pas concevable que dans un pays d’environ cinq cent mille habitants, il y ait environ quatre mille enfants sans paternité reconnue », a-t-elle déclaré.

Joana Rosa a également mentionné que les statistiques ont été mises à jour et que, malgré les efforts déployés par les tribunaux, selon le rapport sur l’état de la justice pour l’année judiciaire 2019/2020, 3 429 procédures d’enquête ont été reportées sur le certificat de paternité, ce qui, par rapport à l’année précédente, il y a eu une augmentation de 7,2 % par rapport aux affaires pendantes, qui étaient de 3 200.

 GSF/ZS/AST

Infopress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos