SIPROFIS reconnaît les gains, mais affirme que de nombreux enseignants ont encore des problèmes en suspens

Assomada, 23 avr (Inforpress) – Le président du Syndicat des enseignants de Santiago (SIPROFIS) a reconnu aujourd’hui que les demandes de la classe d’enseignants avaient été traitées par la tutelle, mais a déclaré qu’il restait encore beaucoup de choses à résoudre.

Abraão Borges, dans des déclarations à Inforpress lors de la journée des enseignants Capverdiens, a souligné aujourd’hui, à titre d’exemple, la subvention pour ne pas réduire la charge de travail en tant que droit acquis aux enseignants et qui n’était pas mis en pratique.

Cependant, il a ajouté que le gouvernement, par l’intermédiaire du secrétaire d’État à l’Éducation, Amadeu Cruz, avait assuré ce lundi 22 que toutes les affaires en suspens depuis 2010 seraient résolues en 2019.

Interrogé quel était le plus grand défi pour les enseignants capverdiens aujourd’hui il a répondu qu’il s’agissait de la formation des éducateurs préscolaires, qu’il considérait comme une « base » pour assurer la qualité de l’éducation à l’avenir.

FM/FP/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos