SINAPOL attend “sereinement” la fin de chaque processus “inventé” post-grève – président

Praia, 31 Jan (Inforpress) – Le président du syndicat de la police nationale (Sinapol), José Barbosa, a déclaré que l’organisation attendait “sereinement” le processus “inventé” dans son ensemble après la gréve de la police nationale tenue en décembre 2017.

Il a rappelé qu’après la grève susmentionnée, le dirigeant de Sinapol a été condamné à une peine de retraite obligatoire, à la suite d’un rassemblement organisé, alors que pour d’autres éléments de l’entreprise, à savoir les délégués et les coordinateurs syndicaux, la peine était de 125 jours de suspension, avec effet suspensif.

S’adressant à Inforpress lors de la réunion de l’Organisation internationale de la police (OIP) qui s’est tenue aujourd’hui, 31 janvier et vendredi 1er février, à Praia, José Barbosa a déclaré que “Sinapol n’est pas en tort “et qu’il attend” avec sérénité la fin de chaque processus “inventé” post-grève.

“Doucement, nous croyons en la justice capverdienne, en fait, le pouvoir judiciaire saura connaître la vérité. Par conséquent, la justice sera faite, bien sûr”, a-t-il déclaré.

GSF/JMV/AST

Inforpress

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos