Santo Antão : l’ouverture des localités nécessitent un investissement d’environ deux millions d’escudos – Le Premier ministre

Porto Novo 29 juin (Inforpress) – Le déverrouillage de tous les endroits encore isolés à Santo Antão, qui ont un potentiel économique, nécessiteront des investissements du gouvernement d’environ deux millions de contes, a admis mercredi, le Premier ministre , Ulisses Correia e Silva.

Le chef du gouvernement, qui intervenait à la fin d’une visite d’une semaine à Santo Antão, a dit, pour ce qui pourrait être vu, en plus de la rénovation urbaine, les zones de désenclavement avec l’agriculture, la pêche et le potentiel touristique, est l’un des principaux défis à relever à ce moment, sur cette île.

«Dans notre programme gouvernemental, défini comme une priorité le déblocage des sites ayant un potentiel économique. Santo Antão a beaucoup de ces domaines, mais, malheureusement, nous ne pouvons pas attaquer toutes les voies d’entrée.

Selon nos calculs, nous devrions investir environ deux milliards d’escudos seulement à Santo Antao, « dit-il Ulisses Correia e Silva, qui a admis que le gouvernement n’a pas les fonds disponibles pour le faire.

Par conséquent, l’exécutif devra « établir des priorités et des projets en cours d’exécution par le biais des programmes pluriannuels, » a avancé le Premier ministre, qui a annoncé une priorité pour Santo Antão l’achèvement de la route de Tarrafal de Monte Trigo, projet estimé 400 millions d’escudos, qui a déjà « l’approbation positive » de la Banque Mondiale, pour son financement, même en 2017.

JM/JMV/AST

Inforpress

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos