Santo Antão: Embargo depuis 33 ans pour les produits agricoles étouffe les agriculteurs – producteurs

Porto Novo, 05 mai (Inforpress) – L’embargo imposé en 1984, sur les produits agricoles de  Santo Antão, à cause de la peste de mille pieds, ce sont les agriculteurs santantonenses, qui insistent sur la nécessité pour le gouvernement l’enlever « sans aucune restriction, » l’embargo.

Selon l’agriculteur Amílcar Lima, Porto Novo, dans de nombreuses vallées, en particulier dans cette commune, l’agriculture, en particulier l’horticulture, gagne « une grande dynamique » grâce aux investissements réalisés dans les dernières  années, la mobilisation de l’eau, mais à son avis, « l’embargo continue d’étrangler les agriculteurs. »

«L’agriculture progresse. Il faut maintenant  soulever l’interdiction, qui étouffe les agriculteurs « , a noté Amílcar Lima, qui a exhorté le gouvernement à mettre un terme à cette mesure, ce qui limite la circulation des produits agricoles de Santo Antão sur les marchés nationaux.

En 2013, le gouvernement d’alors, avec l’entrée en service du centre de purge de Porto Novo et la formation de 30 inspecteurs, a fait la levée partielle de l’embargo en limitant l’exportation de l’excédent que pour les marchés touristiques émergents de Boa Vista et Sal .

JM / JMV/AST

Inforpress

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos