Sal: deux Chinois et une capverdiene sont accusés de trafic d’ êtres humains sont sous TIR

Espargos, 30 oct (Inforpress) – Deux Chinois et une capverdienne arrêtés, le week end dernier par la police judiciaire, sur l’île de Sal, présent à l’ audience lundi sur des accusations de trafic d’ êtres humains sont sous terme identité et résidence (TIR).

Accusé d’ avoir commis des crimes de trafic d’êtres humains pour l’ exploitation du travail et du travail forcé, la police judiciaire, par le Département de recherche criminelle de Sal (DICS), a fait la détention en dehors de flagrant délit, conformément à une ordonnance du ministère public.

Inforpress a constaté que les individus âgés entre 29 et 40 ans, pendant environ un an, incitent les quatre victimes, deux hommes et deux femmes, âgés de 16 à 30 ans, de venir au travail au Cabo Verde, où ils auraient une vie meilleure, mais il n’a pas eu lieu.

Selon la même source, pendant le temps qu’ils sont ici, ils ont été saisi leur passeport, ils travaillaient dans des conditions difficiles, sans salaire et dorment dans les entrepôts des magasins chinois.

SC / ZS/AST

Inforpress

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos