Portugal : la Première dame est optimiste quant à la réponse aux demandes qu’elle reçoit dans le cadre de la coopération internationale

Lisbonne, 1er août (Inforpress) – La première dame, Débora Carvalho, se dit optimiste car elle croit pouvoir répondre aux différentes demandes qu’elle a reçues pour résoudre les problèmes de différentes personnes, par le biais de la coopération internationale, notamment avec les institutions portugaises.

L’optimisme est le fruit des entretiens que la première dame a eu en marge de la visite du président de la République, José Maria Neves, au Portugal, du 28 au 31 juillet, à l’invitation de son homologue portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, dans le but de renforcer les liens historiques, politiques, économiques et culturels entre les deux pays.

Institut de soutien à l’enfant, présidé par l’ancienne première dame portugaise Manuela Eanes, le Centre Éducative Père António de Oliveira, le Centre d’accueil pour sans-abri, visite des installations de la Croix-Rouge d’Estoril, rencontre avec le président de la fondation Calouste Gulbenkian Fondation , António Feijó, et la rencontre avec le fournisseur de Santa Casa da Misericórdia de Lisboa, Eduardo Martinho, ont été les réunions tenues.

« Toutes les demandes que nous avons reçues, nous cherchons à les soutenir avec des partenariats internationaux. Je pense qu’en plus de notre diaspora, il y a beaucoup d’institutions qui sont des amis de le Cabo Verde et toutes là où je suis arrivée connaissent très bien notre réalité et ont dit qu’elles soutiendraient directement, mais aussi mobiliseraient d’autres partenaires. Nous sommes agréablement confiants que les choses iront bien”, a expliqué Débora Carvalho dans le bilan de ces jours de visite au Portugal.

DR/AA/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos