Porto Novo: Produits des zones agricoles encore libres de mille pieds peuvent être exportés sans restriction

 

Porto Novo 30 juin (Inforpress) – Les produits cultivés dans les zones agricoles encore libres de la peste de mille pieds à Porto Novo, Santo Antão, peut être  exporté sans restriction aux marchés nationaux, une question qui est en cours d’examen par le gouvernement.

Tarrafal de Monte Trigo, Martiene,  Cha de  Norte et Cha  de Branquinho sont encore vallées libres de mille pieds, dont les excédents, au-delà des îles touristiques, peuvent maintenant être exportés vers d’autres marchés nationaux, en particulier Santiago, un sujet qui est considéré par le ministère de l’Agriculture et de l’Environnement (MAA).

Dans sa récente visite à Santo Antão, le premier ministre, Ulisses Correia e Silva, a confirmé que le gouvernement entend « étudier les mécanismes » et voir la possibilité de produits de ces vallées de se déplacer librement sur les marchés intérieurs.

Il est, selon le chef du gouvernement, une mesure qui aura un grand impact sur la vie des agriculteurs et l’agriculture elle-même à Porto Novo, on suppose, de plus en plus, comme le plus grand producteur horticole de Santo Antão, car elle augmente la capacité d’absorption de la part des marchés nationaux, l’excédent cultivé dans ces endroits, un fort potentiel agricole.

JM / JMV/AST

Inforpress

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos