Parlement : le PAICV s’inquiète de la disparition de la Commission nationale des droits de l’homme et de la citoyenneté

Praia, 28 janv (Inforpress) – Le Parti africain pour l’indépendance de  Cabo Verde  (PAICV, opposition) a exprimé ce jeudi sa préoccupation face à l’extinction de la Commission nationale des droits de l’homme et de la citoyenneté (CNDHC), appelant le gouvernement à penser peu plus profondément à  la question.

La position du PAICV a été exprimée par le Député Démis Lobo, lors du débat sur le projet de résolution approuvant pour adhésion, le Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples portant création d’une Cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

Selon lui, l’intention du gouvernement d’éteindre la CNDHC et de transférer sa compétence au Bureau du médiateur a suscité des inquiétudes, car l’entité qui sera responsable de ces compétences a remis en question la structure et les ressources mises à disposition.

HR/ZS/AST

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos