Les personnes âgées sont une bibliothèque humaine et un bâtisseur de société qui doit être aimé et valorisé» – Teresa Mascarenhas

Praia, 15 juin (Inforpress) – La présidente de la Fondation “SimaJúlia'” a défendu que le problème de la violence contre les personnes âgées nécessite un «engagement fort» de tous, affirmant qu’ils sont une bibliothèque humaine et des bâtisseurs de la société capverdienne qui méritent d’être aimés et valorisé.

Teresa Mascaren a fait cette déclaration dans une interview à Inforpress, concernant la Journée mondiale de sensibilisation à la violence contre les personnes âgées, célébrée le 15 juin, et a jugé “important” que la société civile s’unisse pour promouvoir une réflexion sur l’importance des soins et de la protection et la lutte contre la discrimination fondée sur l’âge.

«Nous avons laissé pour plus tard la prise en charge des personnes âgées avec des justifications du manque de temps, mais il faut se questionner, essayer de savoir à quoi ressemble le quotidien des personnes âgées, leurs difficultés et leurs besoins. Nous devons reconnaître tout ce qu’ils ont fait pour nous et aujourd’hui nous devons tout faire pour eux», a-t-elle déclaré, en soulignant que la société a besoin de sauver des valeurs et des principes.

Selon cette responsable, la situation des personnes âgées est souvent considérée comme “compliquée”, car, a-t-elle justifié, l’accent a été mis la plupart du temps sur les enfants qui symbolisent l’avenir d’une société et les personnes âgées qui sont des bâtisseurs de société n’a pas mérité l’attention de la société.

CM/ZS/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos