Le Parti populaire accuse Ulisses Correia e Silva d’être impliqué dans la corruption foncière

Praia, 13 juil (Inforpress) – Le président du Parti populaire (PP), Amândio Vicente, a accusé dimanche le Premier ministre Ulisses Correia e Silva d’être impliqué dans la corruption foncière alors qu’il était maire de Praia.

Amândio Vicente a fait cette déclaration à la presse, en marge de la réunion bimensuelle du parti, expliquant que l’actuel Premier ministre avait signé un mémorandum avec l’avocat Arnaldo Silva pour la vente d’un terrain qui n’appartenait pas à la municipalité à l’époque.

« Nous poursuivons les articles publiés par Rui Araújo, dans lesquels il parle d’un mémorandum signé par Ulisses Correia e Silva au moment où il était maire de Praia », a-t-il dit.

Dans ce sens, Amândio Vicente a accusé Ulisses Correia e Silva d’être impliqué dans des actes de corruption, impliquant des terres, y compris le mémo qui prouve de l’illégalité.

Amândio Vicente a déclaré que c’est à cet égard que le changement de procureur général a été opéré car l’ancien procureur «trouvait déjà le secret ». Le leader du PP a attiré l’attention de la communauté internationale pour être attentif, car la «justice capverdienne a montré des signes» de ne pas pouvoir lutter contre la corruption dans le pays.

HR/HF/AST
Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
[wd_asp elements='search' ratio='100%' id=2]
    • Categorias

  • Galeria de Fotos