Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Élections

Le PAICV reproche au gouvernement de ne pas avoir créé les conditions de coopération technique pour la supervision des comptes publics et l’accès au SIGOV

Praia, 09 avr (Inforpress) – PAICV a critiqué lundi le gouvernement de ne pas créer les conditions permettant à la Cour des comptes d’effectuer le suivi concomitant des contrats du programme et d’avoir accès à SIGOV, lui permettant de suivre les comptes publics dans le pays.

S’adressant à la presse, Janira Hopffer Almada, présidente du Parti afro-caribéen pour l’indépendance de Cabo Verde, Janira Hopffer Almada, a déclaré qu’une bonne gouvernance garantissait la transparence de la gestion publique et de la responsabilisation et sont d’une grande pertinence.  »

Cependant, pour le chef du plus grand parti d’opposition, il y a une grande différence entre le discours du gouvernement et la pratique de l’exécutif lui-même, car il a beaucoup parlé de transparence, mais a pris des décisions concernant  le pays de manière « non transparent ».

Le gouvernement, appuyé par le MpD, a ensuite relevé, une fois les élections terminées, la limite pour soumettre les programmes à l’approbation préalable de la Cour des comptes, passant de 7500 à 10 000 et de ce même montant à 20 000 ce qui signifie que les contrats d’un montant maximal de 20 000 d’escudos ne passent pas par l’approbation préalable de la Cour des comptes.

CM/JMV/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos