Le ministre de la Culture exhorte les politiciens à inscrire la question de l’officialisation de la langue créole à leur ordre du jour

Praia, 19 févr (Inforpress) – Le ministre de la Culture et des Industries créatives a exhorté les acteurs politiques, candidats aux prochaines élections législatives, à introduire la question de l’officialisation de la langue capverdienne à leur ordre du jour.

Abraão Vicente s’exprimait jeudi lors de l’ouverture de la conférence «Apprendre la langue capverdienne et standardisation de l’écriture», organisée par IPC, en partenariat avec des techniciens de la diaspora, pour commémorer la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée le 21 février.

Pour le titulaire du ministère de la Culture, s’il y avait eu une révision constitutionnelle dans ce mandat, ils auraient fait un «bon combat» pour qu’à ce moment, le créole soit la langue officielle de Cabo Verde.

Cette bataille, a-t-il affirmé, ne peut pas continuer à être menée sur la base d’opinions, de positions individuelles de l’un ou l’autre «expert» ou de l’une ou l’autre institution.

« J’ai toujours été clair dès le premier mandat, ne dépendant que du gouvernement, nous avions mis fin au mandat 2016-2021 avec le capverdien comme l’une des langues officielles au Cabo Verde », a-t-il déclaré, profitant de l’occasion pour suggérer de les candidats au poste de Premier ministre pour mettre le créole à leur  ordre du jour, car c’est «une question nationale».

AM / JMV/AST 

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos