L’abandon causé par la situation du chômage à Sal n’effraie pas la Commission électorale, garantit le responsable

Espargos, 30 juil (Inforpress) – Le président de la Commission électorale d’enregistrement a garanti mercredi que, jusqu’à présent, le volume d’électeurs potentiels qui ont quitté l’île n’a pas  affecté par le travail effectué dans le cadre du nouvel enregistrement.

Malgré le fait que l’île de Sal envisage d’assister au départ d’environ trois mille personnes, destinées à leurs origines, Gilberto Évora a déclaré que l’émergence de nouveaux électeurs, que ce soit en raison de leur majorité atteinte ou par une autre nature, a garanti la supériorité par rapport aux demandes de transfert.

«Il est vrai que de nombreux électeurs de Sal se sont rendus dans d’autres îles, mais jusque-là, nous n’avons pas le sentiment exact du volume de sortie, en grande partie à cause des nouveaux recensements qui créent un sentiment d’équilibre, car nous n’avons pas beaucoup de  demandé de transferts  et de 2016 jusque-là, nous apprenons à connaître le meilleur moment pour les nouveaux recensements », a expliqué Gilberto Évora lors d’une conférence de presse.

Le fait est que les transferts ne représentent toujours pas des chiffres significatifs, ce que Gilberto Évora voit comme une possible «attente» des électeurs pour confirmer la date des élections, pour se positionner, selon leurs conditions.

PE/JMV/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos