La TC refuse de se prononcer sur la demande de l’ICIEG sur les candidatures qui ne respectent pas la loi sur la parité

Praia, 15 oct (Inforpress) – La Cour constitutionnelle rejette la demande de la présidente de l’ICIEG concernant les candidatures qui ne respectent pas la loi sur la parité, alléguant qu’elle traiterait la question si elle était «introduite par une entité légitimée pour faire appel  ».

Une note de presse, signée par le secrétaire de la Cour constitutionnelle (TC), João Borges, précise que, comme tout organe judiciaire, «la Cour constitutionnelle ne se prononce que sur les questions juridiques relevant de sa compétence, en supposant, en matière de candidature, qu’il doit   être activé par une entité légitimée pour déposer un recours ».

La TC explique qu ‘«il ne pourrait jamais, de sa propre initiative, contrôler les candidatures soumises dans tous les comtés du pays, invoquant pour lui-même, et en dehors de tout recours, les affaires relevant de la compétence d’autres tribunaux», ce qui, selon  cette juridiction supérieure serait «inconstitutionnelle et illégale, notamment pour violation du principe d’indépendance des tribunaux prévu à l’article 211 de la Constitution et de la rapidité du processus électoral».

Selon la même source, il reste que c’est « humainement impossible si l’on considère le délai maximum de 72 heures dont dispose la Cour constitutionnelle pour statuer sur tout recours électoral de ce type ».

LC/DR/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos