La Cour des comptes affirme que la surveillance concomitante ne se fait pas uniquement par le biais de SIGOV

Praia, 17 avr (Inforpress) – La Cour des comptes (TC) a déclaré mardi dans un communiqué de presse que le suivi concomitant des contrats-programmes ne se fait pas uniquement via SIGOV – Système intégré de gestion budgétaire et financière, avec quatre instruments à cet effet.

Le TC a répondu aux déclarations du président du Parti africain d’indépendance de Cabo Verde (PAICV – opposition) à la suite de sa visite dans les locaux de cette institution le 8 avril. Il avait déclaré à l’époque que le gouvernement n’avait pas créé les conditions pour la Cour des comptes assurer le suivi concomitant des contrats -programme en accédant au SIGOF.

« Contrairement à ce que dit le gouvernement, le TC n’a encore pris aucune mesure et n’a pas encore accès à SIGOV …), a déclaré le dirigeant du PAICV dans un communiqué de presse, mais la Cour des comptes explique que il existe plusieurs modes de supervision concomitante.

« Il convient de préciser que la supervision concomitante ne se fait pas uniquement par le biais de SIGOF. Ce type de contrôle est également effectué à travers des audits et des audits externes de comptes programmés conformément à la loi à l’initiative de la Cour des comptes ou à la demande du Parlement européen « , a déclaré le TC, en ajoutant que ces deux instruments de contrôle concomitants peuvent également être ajoutés les bilans trimestriels dont la remise est obligatoire, mais qui n’ont jamais été mis en œuvre.

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos