La Coalition capverdienne pour les droits de l’enfant exhorte le Gouvernement à donner suite aux recommandations du Comité des Nations

Praia, 30 juil (Inforpress) – La Coalition capverdienne pour les droits de l’enfant (CCDC) a appelé le gouvernement et la société civile à renforcer les politiques visant à répondre aux recommandations des Nations Unies dans la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies des Droits de l’enfant.

Lors d’une conférence de presse ce mercredi, le secrétaire exécutif de ce réseau d’organisations de la société civile pour la défense et la protection des droits de l’enfant a averti que, malgré les progrès réalisés, Cabo Verde est toujours confronté à des défis pour se conformer pleinement à la Convention des Droits de l’enfant.

Felisberto Moreira a centré son explication sur la pandémie de covid-19, pour exhorter les ministères de la Justice et de l’Éducation, de la Famille et de l’Inclusion sociale à adopter les recommandations émises par le Comité des droits de l’enfant (CDC), en 2019, «un engagement pris entre le  L’Etat de Cabo Verde et cette institution internationale ».

Dans l’univers des 51 recommandations, il juge nécessaire d’adopter une approche multisectorielle, afin de garantir que les enfants victimes d’abus et d’exploitation sexuels aient accès à une intervention appropriée et factuelle et qu’ils puissent mener des entretiens médico-légaux, des examens médicaux et un soutien psychologique.

SR/JMV/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos