La banque de la culture: environ 88% des paiements ont financés des projets sans allocation budgétaire spécifique – Audit

Praia, 04 mai (Inforpress) – Environ 88 pour cent (%) des paiements effectués par la Banque de la culture ont été attribués à des coûts et des projets de financement sans fin budgétaire spécifique, a révèle le rapport de l’audit financier du ministère des Finances.

Selon le document rendu public par le ministère des Finances, le système de contrôle interne du Fonds autonome pour le soutien de la culture (FAAC) – La Banque de la culture est « déficient  », étant donné qu’il ya plusieurs inefficacités dans l’accomplissement du cadre juridique des fonds autonomes de ses statuts.

En dépit d’une autonomie administrative et financière, selon le rapport, la gestion de la Banque de la culture, il y en avait une « ingérence » par les fonctionnaires du ministère de la Culture, représentée par le ministre de la Culture et directeur général de la planification, du budget et gestion (DGPOG) également gestionnaire non exécutif de la banque, en mettant en cause le « principe de la séparation des fonctions et de transparence. »

La vérification a révélé que près de 88% des paiements effectués par la Banque de la culture ont été attribués à des coûts et des projets de financement « sans fin budgétaire spécifique », comme pour Atlantique Music Expo  (AME), Orchestre, Ballet national, Fonartes et d’autres activités de nature culturelle, directement approuvé par le ministre de la Culture, puis envoyé à FAAC pour le paiement, en mettant « en cause son autonomie administrative et financière.

DR / ZS/AST

Inforpress

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos