KJF 2017: Organisation dit que le festival continue à «ne pas être une bonne affaire» ni «durable»

Praia, 17 avr(Inforpress) – Les organisateurs du Kriol Jazz Festival, qui a pris fin dans les premières heures de dimanche, a déclaré que l’événement continue d’être « pas une bonne affaire », ni « durable », mais que l’accent est mis sur la culture « qui est inestimable. »

La déclaration est du maire de Praia, Óscar Santos et directeur  et producteur de “Harmonia” , José « Djo » da Silva, les organisateurs d’événements qui a eu  lieu le 08 avril à Fundo Cobom avec «  Kriol Zone» et les  14 et 15 avril avec étape dans la Praça Luís de Camões pour les concerts et Kebra Canela pour animation musical avec  DJ’s.

«Bonne affaire  je ne dirais pas dire, la culture n’a pas de prix », a fait valoir le maire Praiense,  en disant que la mairie investi chaque année plus de 15 millions d’escudos au KJF, qui  est considéré comme une « marque de la ville très importante. »

À son tour le producteur Djo da Silva, dit « a été difficile d’organiser KJF » au Cabo Verde , en tenant compte du « marché faible », notant toutefois que cette année si tout se passe comme prévu il y aura les premiers  revenus .

FM / AA/AST

Inforpress

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos