Île de Sal: le délégué à la santé conteste la mise en place du dépistage du cancer en population dans le pays

Espargos, 07 févr. (Inforpress) – Le responsable de la santé de Sal, José Rui Moreira, a contesté la mise en œuvre du dépistage du cancer dans la population dans le pays, car un diagnostic précoce de la maladie offre de plus grandes chances de guérison et augmente la survie des patients.

José Rui Moreira, pour qui le dépistage précoce du cancer réduit aussi, « considérablement » son impact financier, les coûts de traitement, a lancé ce défi dans le cadre de la Journée mondiale contre le cancer, marquée le 4 février cette année sous le slogan « Pour plus juste ».

«Notre ambition est que le pays ait un dépistage de la population. En d’autres termes, lorsque les personnes atteignent l’âge pour être dépistées, elles sont appelées à se rendre dans un centre de santé pour les tests, permettant un diagnostic précoce, un traitement opportun et adéquat», a souligné le médecin.

Insistant sur le dépistage de la population et ses impacts sur la santé, José Rui Moreira a illustré que, pour la prévention du cancer du col de l’utérus, toutes les femmes de plus de 25 ans devraient, tous les deux ou trois ans, effectuer les examens.

SC/CP/JG

Inforpress/Fin

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos