Fogo: l’incendie de Ponta Verde a consommé plus d’une centaine d’hectares de terres et détruit 374 arbres fruitiers – rapport São Filipe, 10 juin (Inforpress) – L’incendie qui s’est produit le 17 mai à Ponta Verde a consommé une superficie de 105 hectares de forêts et de terres agricoles, couvrant les zones de Fontinha, Monte Fotinho, Boca Larga et Ilhéu das Contendas et a affecté 374 arbres fruitiers . Après l’incendie, provoqué par des feux de défrichement des terres agricoles et qui, en raison de conditions météorologiques défavorables, a échappé au contrôle de l’agriculteur, une équipe technique composée de trois techniciens de la délégation du ministère de l’agriculture et de l’environnement (MAA), dont un du conseil municipal et un autre de la Protection civile ont procédé à une évaluation des dommages causés. Les données contenues dans un rapport indiquent que dans le secteur de l’élevage, la perte de huit infrastructures (enclos en pierres sèches), la destruction de 574 bottes de paille et la mort d’un animal (porc) ont été enregistrées. Dans le domaine agricole, le feu a touché 374 arbres fruitiers, à savoir des manguiers (196), des pignons (13), des figuiers (quatre), des jambreiras (deux), des agrumes (29), des caféiers (46), des bananiers (39), goyaviers (neuf), tamariniers (cinq), noix de cajou (29) et mûriers (deux), la plupart des arbres fruitiers touchés étant des adultes (327). Selon les données, plus de 60 % (%) étaient des mangues et des agrumes adultes qui étaient en phase de production et 40 % des jeunes mangues étaient greffées. . JR/HF/AST Inforpress

São Filipe, 10 juin (Inforpress) – L’incendie qui s’est produit le 17 mai à Ponta Verde a consommé une superficie de 105 hectares de forêts et de terres agricoles, couvrant les zones de Fontinha, Monte Fotinho, Boca Larga et Ilhéu das Contendas et a affecté 374 arbres fruitiers .

Après l’incendie, provoqué par des feux de défrichement des terres agricoles et qui, en raison de conditions météorologiques défavorables, a échappé au contrôle de l’agriculteur, une équipe technique composée de trois techniciens de la délégation du ministère de l’agriculture et de l’environnement (MAA), dont un du conseil municipal et un autre de la Protection civile ont procédé à une évaluation des dommages causés.

Les données contenues dans un rapport indiquent que dans le secteur de l’élevage, la perte de huit infrastructures (enclos en pierres sèches), la destruction de 574 bottes de paille et la mort d’un animal (porc) ont été enregistrées.

Dans le domaine agricole, le feu a touché 374 arbres fruitiers, à savoir des manguiers (196), des pignons (13), des figuiers (quatre), des jambreiras (deux), des agrumes (29), des caféiers (46), des bananiers (39), goyaviers (neuf), tamariniers (cinq), noix de cajou (29) et mûriers (deux), la plupart des arbres fruitiers touchés étant des adultes (327). Selon les données, plus de 60 % (%) étaient des mangues et des agrumes adultes qui étaient en phase de production et 40 % des jeunes mangues étaient greffées.
.
JR/HF/AST
Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos