Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Élections

Droit Cinéma/Un an : l’ACACV défend l’adaptation du droit à la réalité elle-même, les professionnels du domaine disent que rien n’a changé

Praia, 25 juin (Inforpress) – Le président de l’ACACV, Júlio Silvão, a défendu la nécessité de faire connaître la loi capverdienne sur le cinéma et son adaptation, tandis que les professionnels du domaine affirment qu’après un an il n’y a aucun changement et aucun impact sur le secteur.

Le président de l’Association du cinéma capverdien et audiovisuel de Cabo Verde (ACACV) a fait ces considérations dans une interview accordée à Inforpress, à l’occasion du premier anniversaire de la loi capverdienne sur le cinéma, approuvée en juin 2020.

Pour Júlio Silvão, à l’occasion du premier anniversaire, le bilan « est positif » pour la simple initiative de faire passer la loi, car, a-t-il rappelé, c’est la première fois que Cabo Verde a une loi qui réglemente la production cinématographique avec exploitation et financement.

« C’est encore tôt car un an de loi sur le cinéma, qui est une activité très récente dans le pays, ne suffit pas, autrement dit, au premier anniversaire, on ne peut guère faire autre chose que de s’adapter à la réalité elle-même », a-t-il déclaré.

CM/CP/AST

Infopress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos