Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Filter by Categories
Élections

Des officiers de la PN, de la PJ et des garde-côtes suivent une formation en analyse des risques à la frontière contre la traite des êtres humains

Praia, 23 juil (Inforpress) – Vingt-trois officiers de la police nationale, de la police judiciaire et des forces armées ont entamé lundi une formation sur l’analyse des risques à la frontière dans le cadre du projet « Blue Sahel », financé par l’Union européenne.

L’objectif de ce séminaire est de  les former à «gagner le combat de manière coordonnée et conjointe contre les organisations criminelles impliquées dans la traite des êtres humains» afin d’améliorer les capacités opérationnelles des forces de police Capverdienne  en matière de surveillance et lutter contre la crime organisé, évitant ainsi la perte de vies humaines dans les eaux de l’Atlantique.

Dix-huit officiers de policiers, dont 16 de la police nationale et deux de la police judiciaire, ainsi que cinq officiers des garde-côtes, participent à cette formation, qui se réunira à l’intention du directeur national adjoint de la police nationale du secteur opérationnel ira à l’encontre du «I  Cours de recherche et de sauvetage», également enseigné par un spécialiste de la Garde civile espagnole, constitue un atout pour l’institution».

Mis en œuvre par la Direction générale de la « Guardia civile espagnole », ce cours comprend des modules tels que: « Principes fondamentaux du renseignement, cycles du renseignement, analyse et gestion de l’information, analyse du risque à la frontière, risque appliqué, renseignement criminel transnational, risque de l’émigration illégale.

SR/ZS/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos