Cabo Verde veut une partie des 150 milliards d’euros que l’UE met à la disposition de l’Afrique – vice-Premier ministre

Praia, 07 juin (Inforpress) – Cabo Verde veut faire partie du programme d’investissement de l’Union européenne pour l’Afrique, d’un montant global de 150 milliards d’euros, a déclaré ce mardi, à Praia, le vice-Premier ministre, Olavo Correia.

Cela a été déclaré aux journalistes quelques instants avant l’ouverture du Dialogue de haut niveau sur le financement du secteur privé, organisé par le ministère des Finances et du Développement des entreprises et auquel a participé le vice-président de la Banque européenne d’investissement.

“Nous voulons faire partie de cette enveloppe, il est donc très important de s’engager et de se conformer au secteur privé, par le biais de l’information (…) afin que ce dialogue puisse être constructif et puisse tirer pleinement parti des investissements de l’Union européenne (UE ) met à disposition l’Afrique et Cabo Verde », a expliqué le ministre des Finances et du Développement des entreprises.

Cependant, il a ajouté que le gouvernement travaillait sur des conventions de financement public du budget de l’État, d’un montant d’environ sept millions d’euros, pour lutter contre l’extrême pauvreté, la transition énergétique et la qualité de la gouvernance.

OM/AA/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos