Cabo Verde investit dans l’importation de fraises pour moderniser et stimuler le développement des fruits

Praia, 18 févr (Inforpress) – Le ministre de l’Agriculture et de l’Environnement a déclaré mercredi que parier sur l’importation de fraises de six variétés différentes améliorerait le capital génétique, diversifierait le régime alimentaire et stimulerait le développement de la production fruitière au Cabo Verde.

Gilberto Silva a fait ces déclarations dans des déclarations à la presse, après avoir visité le Centre hydroponique, dans la ville de Praia, pour vérifier «  in loco  » le processus et l’espace de production de fraises, soulignant que le Cabo Verde a des conditions pour la production de fraises, mais il est nécessaire d’améliorer le capital génétique.

Selon lui, le gouvernement a choisi d’importer des plants de fraisiers tels que Melissa, Marisol, Albion, San Andreas, Portola et Cabrillo car ils résistent à la sécheresse et au changement climatique, aux maladies et aux ravageurs, en soulignant qu’avec cette initiative, le pays sera en conditions de production de fraises toute l’année.

«Cela signifie que tous les agriculteurs capverdiens pourront accéder aux fraisiers pour la production.  Ce sont des plantes qui, croyons-nous, s’adapteront très bien à notre climat, donc l’un des avantages sera forcément la production de plantes tout au long de l’année et avec un avantage non seulement pour le régime capverdien, mais avec un avantage pour les agriculteurs», a-t-il déclaré.

CM/ZS/AST

Inforpress

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
  • Galeria de Fotos